La Lettre du Musicien

chargement...
La Lettre du Musicien : Tribunes

Tribunes

L’obscène et le sublime ou la flûte du philosophe

Que le philosophe tienne davantage du satyre que du prêtre, voilà ce que savaient déjà les Grecs. Les banquets auxquels se joignait Socrate – là-dessus Platon et Xénophon sont d’accord – relevaient des danses corybantiques plus que des mystères d’Éleusis. On rapporte que les discours des orateurs y étaient scandés par la flûte.

Culture : un enjeu politique et opérationnel

La fermeture des lieux de spectacle au printemps, les reports et annulations erratiques de la rentrée, plongent l’ensemble du secteur du spectacle vivant dans de multiples difficultés. Qu’est-ce qui rend l’art si irremplaçable, et singulièrement le spectacle vivant ? Qu’est-ce qui le rend indispensable ?

Écologie de l’art animal

Depuis quelques années, nous nous voyons contraints de remettre en question notre rapport à l’animal. Question essentiellement écologique, face à l’urgence de reconsidérer les interrelations entre vivants humains et non humains au moment où la vie sur terre est menacée par les premiers. 

L’opéra, cette contre-nature…

Depuis sa naissance, l’opéra a quelque chose d’hybride, de chimérique, de monstrueux. On se demande comment il a survécu, de quel type de vie il est animé pour exister encore.